Suivant


☢️ GILETS JAUNES - UN PAS DE PLUS VERS LE NOUVEL ORDRE MONDIAL [MORGAN PRIEST] 2018 Acte 5

0 Vues
Morgan PRIEST
1
Publié le 15 Aug 2021 / dans People & Blogs

⚰️ Faire un don sur Tipeee : https://fr.tipeee.com/morgan-priest-officiel

⚰️ Faire un don sur Paypal : http://www.morganpriest.com/offrande


2 Corinthiens 9:7 – Que chacun donne comme il l’a résolu en son coeur, sans tristesse ni contrainte; car Dieu aime celui qui donne avec joie.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

⚰️ Site officiel : https://www.morganpriest.com

⚰️ Instagram : https://www.instagram.com/morganpriestofficiel

⚰️ Page Facebook : https://www.facebook.com/morganpriestofficiel

⚰️ Twitter : https://twitter.com/morgan_priest

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

#MorganPriest #GiletsJaunes #FoulardsRouges #balancetongiletjaune



"L'acte 5" des mobilisations aura-t-il lieu samedi 15 décembre, comme le réclament certains groupes de "gilets jaunes" sur Facebook ? Après l'attentat de Strasbourg, le gouvernement a appelé les protestataires à "être raisonnables" et à renoncer à leurs manifestations. La mort de Cherif Chekatt ne semble pas avoir changé la donne aux yeux du gouvernement, qui rappelle l'ampleur de la mobilisation des forces de l'ordre ces dernières semaines.
Le gouvernement souhaite une désescalade

Le niveau "urgence attentat" du plan Vigipirate a été déclenché en France, dans le sillage de l'attentat de Strasbourg. Il serait donc "facile" d'interdire les manifestations, mais cela n'empêcherait pas "les personnes souhaitant casser [et] piller de se rendre dans les rues", a déclaré Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement. A ce stade, les manifestations prévues par des "gilets jaunes" ne sont donc pas interdites, mais le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, laisse apparaître une certaine lassitude, au micro d'Europe 1 : "Franchement, je peux vous dire que je préférerais voir les forces de l'ordre faire leur vrai métier, c'est-à-dire poursuivre les criminels, diminuer le risque terroriste, plutôt que de devoir sécuriser des ronds-points où quelques milliers de personnes mobilisent énormément de forces."
Le dispositif policier reste important

La préfecture de police de Paris va reconduire samedi "un dispositif semblable à celui de la semaine passée", a annoncé le préfet Michel Delpuech sur RTL. Environ 8 000 personnes, forces lourdes et éléments mobiles, seront une nouvelle fois mobilisées et les 14 blindés de la gendarmerie seront également réquisitionnés. "Notre stratégie, c'est une adaptation permanente. Les mots-clés sont quadrillage, mobilité et réactivité." Au total, 89 000 policiers et gendarmes seront déployés sur tout le territoire.

Il est difficile de faire des pronostics sur l'affluence du week-end à venir et sur la forme que pourrait prendre la mobilisation, tant le mouvement obéit à une logique décentralisée, sans chef et sans porte-parole consensuel. Les cortèges en tout genre ont rassemblé 136 000 personnes le 1er décembre puis 125 000 le samedi suivant, après un pic à près de 300 000 le 17 novembre, selon les estimations du ministère de l'Intérieur.
Certains "gilets jaunes" tentés par une trêve…

Mais qu'en pensent les intéressés ? Certains "gilets jaunes" semblent sensibles à l'argument sécuritaire, dans une période déjà tendue pour les forces de l'ordre. "On a conscience que les forces de l'ordre doivent se concentrer sur des points critiques pendant cette période de Noël", explique à franceinfo Benjamin Cauchy, porte-parole des "gilets jaunes libres". Ce dernier prône plutôt des rencontres avec des élus et fait également valoir des arguments économiques.

Source : https://www.francetvinfo.fr

EN VOIR +
0 commentaires sort Trier par

Suivant