Suivant


? RÉVÉLATIONS SUR LA ROSE CROIX AMORC & NOUVEL ORDRE MONDIAL - MORGAN PRIEST 2017

0 Vues
Morgan PRIEST
1
Publié le 15 Aug 2021 / dans People & Blogs

⚠️ Pour voir plus de vidéos, rejoins moi en mode INFRÉQUENTABLE sur PATREON : https://www.patreon.com/MorganPriestOfficiel

🎃 POUR SOUTENIR MON JOB :

⚰️ Faire un don sur Tipeee : https://fr.tipeee.com/morgan-priest-officiel
⚰️ Faire un don sur Paypal : https://www.morganpriest.com/don


🎃 REJOINS MOI SUR MES RÉSEAUX

⚰️ Site officiel [Livres et DVD] : https://www.morganpriest.com
⚰️ Instagram : https://www.instagram.com/morganpriestofficiel
⚰️ Facebook 1 : https://www.facebook.com/morganpriestofficiel
⚰️ Facebook 2 : https://www.facebook.com/MorganPriestOfficiel2
⚰️ Twitter : https://twitter.com/morgan_priest
⚰️ Boutique : http://www.morganpriest.com/la-boutique

#MorganPriest #Rosecroix #Amorc

____________

La Rose-Croix est un ordre hermétiste chrétien légendaire dont les premières mentions remontent au début du xviie siècle en Allemagne. L'existence de l'ordre, et celle de son fondateur Christian Rosenkreutz, sont sujettes à controverse. Quoi qu'il en soit, à partir du xviiie siècle et jusqu'à aujourd'hui, de nombreux mouvements se sont réclamés de l'ordre de la Rose-Croix, ou se sont référés à la « tradition rosicrucienne » ou à l'« héritage de Christian Rosenkreutz ». Leurs membres sont appelés « les rosicruciens ». Le terme « Rose-Croix » désigne, dans leur langage, un état de perfection spirituelle et morale. Comme archétype de société secrète, immémoriale et toute-puissante, les rose-croix apparaissent dans la littérature « ésotérisante », souvent comme successeurs des chevaliers du Graal et des Templiers. À la fin des années 1990, une campagne de lutte contre les sectes en France conduit les commissions parlementaires à citer dans leurs rapports les mouvements rosicruciens et apparentés. La pertinence de ce classement a cependant été remise en cause par différents acteurs de la lutte contre les dérives sectaires. La liste de sectes émise est rendue caduque par une circulaire ministérielle et certains mouvements sont complètement réhabilités.

Pour les rosicruciens contemporains, l'état de « Rose-Croix » désignerait celui qui a atteint l'état ultime de perfection spirituelle et morale (parfois appelé état « christique »), tandis que rosicrucien désigne l'initié qui cherche à atteindre l'état d'illumination du « Rose-Croix ». D'après ces mêmes rosicruciens, la réponse à la question de la nature de la véritable Rose-Croix ne peut provenir que de l'expérience intérieure de chacun.
Selon Max Heindel : « les Frères de la Rose-Croix sont parmi ces âmes miséricordieuses et ce n'est rien de moins qu'un sacrilège que de trainer ce nom de Rose-Croix en l'appliquant à nous-mêmes, alors que nous ne faisons qu'étudier leurs sublimes enseignements. » Selon Jan van Rijckenborgh, la Rose Croix est issue « de la hiérarchie de Christ (Logos) [et] les membres de cette Fraternité de la Rose-Croix agissent et se font connaître de manière anonyme. » L'universitaire Umberto Eco remarque que, pour les rosicruciens, se déclarer Rose-Croix est la preuve qu'on ne l'est pas, et que cela rend, par définition, l'inexistence de la Rose-Croix indémontrable. René Guénon, reprenant les travaux de Luigi Valli, écrit pour sa part, que, au pays de Dante et de ses contemporains, tous ces poètes étaient membres d'une organisation à caractère secret appelée « Fidèles d'Amour », et que certaines personnalités inconnues se trouvaient derrière ces organisations et les inspiraient. Ces personnalités inconnues se faisaient appeler « Frères de la Rose-Croix », nom désignant une collectivité d'un caractère bien différent et plus secret que celles qui apparurent à partir du xviie siècle. Toujours selon René Guénon, les membres de cette société « ne possédaient point [...] de règles écrites et ne constituaient point une société, ils n'avaient pas non plus de réunions déterminées [...] », et tout ce qu'on peut en dire est qu'ils avaient atteint un certain « état spirituel » qui autorise René Guénon à les appeler « soufis européens » ou tout au moins « mutaçawwufîn parvenus à un haut degré dans cette hiérarchie », et il écrit aussi que ces « Frères de la Rose-Croix » se servaient comme « couverture » des corporations de constructeurs et qu'il « enseignaient l'alchimie et d'autres sciences identiques à celles qui étaient alors en pleine floraison dans le monde de l'Islam ».

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Rose-Croix

EN VOIR +
0 commentaires sort Trier par

Suivant